Processus win-win

Innovation ULB

L’ULB, par le biais de son Technology Transfer Office, valorise les résultats des recherches de ses chercheurs sous forme de licences ou de spin-offs. Cela permet d’une part de donner vie à la recherche et, d’autre part, de générer des revenus pour financer les recherches futures. (www.ulb.ac.be/dr/docs/Plaquette-spinoff.pdf)

Centres d’extraction et d’incubation

Les porteurs des projets sélectionnés se voient offrir un accompagnement de création d’entreprise, en termes d'hébergement, de conseils et de financement,...

  • A Bruxelles, EEBIC (The Erasmus European Business & Innovation Center) offre une plateforme "one-stop-shopping" complète, de la réalisation de votre plan d'affaires jusqu'à l'hébergement de votre entreprise, en passant par son financement. www.eebic.be
  • I-Tech Incubator : Situé sur le Biopole Charleroi Brussels South à proximité des instituts, laboratoires, centres de recherche et entreprises spin-offs de l'ULB (±500 chercheurs), le I-Tech Incubator offre tout l’accompagnement nécessaire à la valorisation de projets développés dans les domaines de la biotechnologie, des sciences de l’ingénieur et de l’écologie associés. Il met également à disposition des spin-offs et start-ups des surfaces aménagées dans un bâtiment dédicacé d’environ 5.000 m². www.bioparkincubator.be
  • Cap Innove : Centre d'accompagnement de projets innovants basé à Nivelles. Il est lié à Solvay Entrepreneurs,l'entité de la Solvay Brussels School of Economics and Management de l'ULB regroupant la formation et l'accompagnement des entrepreneurs et dirigeants de PME. www.solvayentrepreneurs.be

Financement

Les projets retenus par le Comité d’Investissement de Theodorus sont financés.

Création de valeur

Theodorus veille à ce que la création de valeur bénéficie à chaque acteur du cycle de création, en fonction des risques assumés : chercheurs, ULB, entrepreneurs, investisseurs.

TÉMOIGNAGE

Isabelle Lefebvre - Responsable TTO

« Le Technology Transfert Office et Theodorus sont tout à fait complémentaires pour permettre aux chercheurs de valoriser leur travail. De notre côté, nous disposons d’un fonds de maturation pour vérifier le ‘proof of concept’ des projets prometteurs. Ensuite, nous présentons à Theodorus les projets qui ont reçu l’aval de notre Comité de Valorisation. Theodorus étudie alors les dossiers et finance la création des spin-offs promises à un bel avenir. Nos deux structures entretiennent des contacts quotidiens. Après avoir eu de nombreux projets biotechnologiques, nous avons maintenant des projets plus variés, soumis par des chercheurs et des ingénieurs ; ils concernent du matériel médical ou des logiciels par exemple. »

Created by Comfi